VARIN Johan                                     Numéro agrément certibiocide: 032169

609 rue de l'école                              Numéro agrément de piégeur: 76/5126

76 450 Ourville en caux                     Numéro agrément certiphyto: OF-0128-20675

                                                          Numéro agrément certibiocide: 037213

SIRET: 888 611 738 00012              

ENTEX 76

ENTEX 76Désinsectisation / Dératisation

Frelons / Guêpes

Souris / Rats

Punaises de lit / Blattes

Puces / Fourmis
Chenilles processionnaires

Frelon et Guêpe

Frelons européens et asiatiques, comment les reconnaitre?
 

Plus d'informations pour ne pas se tromper:

Le frelon asiatique a été introduit en France en 2004 par un cargot en provenance de Chine et à destination du Lot et Garonne.
Un seul nid non traité suffit à créer entre 5 et 10 nids l'année suivante et n'a pas ou peu de prédateurs, son développement se fait à une vitesse très rapide.

Il se nourrit d'insectes, peu agressif sauf près du nid, pas d'activité le soir contrairement au frelon européen.

Le frelon européen est souvent confondu, à tort, avec le frelon asiatique. Contrairement à ce dernier, cette espèce n’est pas considérée comme nuisible et envahissante. Le frelon européen est un grand prédateur qui peut s’attaquer aux abeilles, mais de manière beaucoup plus anecdotique que l'asiatique. Son régime alimentaire est varié (mouches, guêpes, abeilles, chenilles, araignées, nectars de fleur, fruits. Il a un rôle utile dans la régulation de nombreuses espèces.

La guêpe est un insecte utile en tant que prédateur, limitant les populations d'insectes potentiellement nuisibles tels que les moustiques ou les insectes s'attaquant aux cultures.

Très répandues et très agressives, elles sont à l'origine des plupart des piqûres.

Les nids de guêpes et de frelons sont fabriqués dans un matériaux semblables au papier, constitué de bois morts ou rongé par le temps, mélangé à de la salive.

Chenille processionnaire

La processionnaire du pin ou du chêne est un insecte de l’ordre des lépidoptères. Ses chenilles passent l’hiver dans des nids tissés sur des branches exposées au soleil dont elles sortent la nuit pour se nourrir d’aiguilles. Le mode de procession en file indienne des chenilles est à l’origine de leur nom.

Seuls ces minuscules poils sont urticants. Ces poils très légers peuvent être emportés par le vent et se ficher dans la peau ou les muqueuses. Par frottement ils se cassent, la libération du venin provoquant des démangeaisons très vives.

Il y a un risque de nécroses de la langue chez les animaux.

Risques chez l'homme et l'animal.

Méthodes de lutte

échenilloir

éco piège

Blatte et Punaise de lit

Les blattes, aussi appelées cafards ou cancrelats, sont des nuisibles particulièrement désagréables. Elles peuvent envahir les cuisines, vide-ordures et autres lieux qui présentent de la nourriture et des déchets.

Les blattes fréquentent, de préférence, des lieux chauds, humides et abrités de la lumière. A partir d'un point d'infestation, en quelques semaines, elles peuvent proliférer dans l'ensemble d'un bâtiment.

Elles peuvent s'introduire à l'intérieur d'installation, machine, tableau de commande, appareils ménager,...

Elles souillent les denrées alimentaires avec leurs excréments.

La punaise de lit est capable de nous repérer grâce au gaz carbonique et à la chaleur que notre corps dégage. Elle profite de notre sommeil pour nous piquer. Le mâle comme la femelle pique et suce le sang humain sous la peau pendant 3 à 15 minutes, puis se cache plusieurs jours pour le digérer. Lorsqu'elle pique, la punaise de lit injecte un peu de sa salive sous la peau de son hôte. Cette salive contient un anesthésiant et un anticoagulant qui fluidifie le sang afin de faciliter son aspiration.

Cet insecte a une grande capacité de prolifération. Il va se disperser très facilement en se déplaçant par lui même ou via le déplacement d'objet via par l'homme

(valise, vêtement, meuble, ...)

Les piqûres forment des lignes régulières de petits boutons rouges sur la peau. Elles peuvent dans un premier temps faire penser à des piqûres de moustiques ou d'araignées si elles sont peu nombreuses. Mais les traces de sang laissées dans le lit, quand les punaises gorgées de sang sont écrasées, constituent le signe le plus évident d'une invasion.

Formulaire